Production : comment réaliser les meilleurs samples ?

Une composition en cours

Grâce aux avancées numériques, il est devenu accessible à quiconque de composer ses propres morceaux. Nombreux sont les DJs qui ne se limitent plus à passer la musique de producteurs connu mais qui se lancent aussi dans leurs propres réalisations. Et quelque chose d’indispensable en matière de production est de savoir insérer des samples dans les morceaux. Voici comment s’y prendre.

Enregistrer un son à l’aide d’un logiciel de production

Dépendamment du logiciel que vous utilisez, il vous est peut-être possible d’enregistrer un sample directement depuis votre programme de production. Par exemple, si vous utilisez Ableton, il vous est possible d’enregistrer directement depuis votre ordinateur grâce au micro intégré, ou bien à l’aide d’un microphone externe branché à l’aide d’une carte son.

Vous pouvez ainsi enregistrer les sons de l’océan lors de vos vacances à la plage, ceux de la forêt lors d’une ballade aux champignons ou encore ceux d’une mare à grenouille lors d’une session pêche. Ces sons organiques et naturels sont très prisés pour les introductions de vos morceaux ou en matière de musique downtempo.

Télécharger un morceau

Si, par contre, vous souhaitez utiliser un sample d’une musique connue, il vous faudra tout d’abord trouver le morceau. Si vous ne le trouvez pas ailleurs, vous pouvez utiliser Youtube, mais la qualité laisse à désirer. Il est préférable de passer via la plateforme Soundcloud pour une meilleure qualité.

Attention toutefois à bien vous rappeler que tout morceau composé et posté sur ce genre de plateforme est couvert par la propriété intellectuelle. Même si le morceau est téléchargeable gratuitement à des fins personnelles, il vous faudra tout de même la permission de l’auteur pour l’utiliser pour vos compositions. Si le morceau n’est téléchargeable gratuitement, il vous faudra alors utiliser un logiciel comme Movavi Screen Capture.

Modifier le sample à l’aide d’effets

Une fois votre morceau téléchargé, il ne vous restera plus qu’à l’éditer à l’aide votre logiciel de production. Importez-le, découpez le sample désiré, puis modifiez-le à votre guise. Vous pouvez utiliser autant d’effets que bon vous semblera afin d’atteindre le résultat souhaité. Vous pouvez également ajouter des VST à votre logiciel si vous en avez besoin.

Par exemple, utilisez le « delay » pour donner un effet d’écho ou bien le « reverb » pour y ajouter de la résonance. Les différents filtres peuvent aussi ajouter une touche personnelle à votre sample. Ces trois effets sont de loin les plus utilisés, mais il en existe des milliers qui peuvent vous servir. A vous de trouver ceux qui vous plaisent le plus.

Laisser un commentaire