Dub Incorporation : la légende du reggae français

Les membres du groupe de reggae français Dub Incorporation

Depuis presque 20 ans maintenant, le groupe emblématique du reggae français ne cesse de nous faire vibrer au rythme de ses sonorités aussi différentes que complémentaires et de ses textes éthiques et sincères. Avec un parcours des plus anti-commerciaux (Dub Inc s’auto-produit de manière indépendante depuis toujours et n’a jamais signé dans aucun label), le groupe perdure, inspirant de nombreux jeunes et moins jeunes à travers la France et le monde entier. Retour sur leur carrière mythique.

Des styles variés : la mixité avant tout

Dub Incorporation, leur sens inimitable de la mélodie, leur éthique humaine sans frontières, leurs textes porteurs de messages forts, la diversité de leurs rythmes et de leurs styles… Il y a de quoi en inspirer plus d’un, en effet.

Compilant entre le reggae, le dancehall et même la musique du monde, avec les chants kabyle vibrants de Bouchkour et les textes raggamuffin pleins d’énergie de Komlan, Dub Incorporation a pour principale vocation de faire passer un message universel : l’importance du métissage et du mélange des styles.

Auto-production : la presse les boude

Si le groupe stéphanois est devenu tellement emblématique aujourd’hui, c’est paradoxalement car ils n’ont jamais cherché à le devenir. En effet, le groupe s’est auto-produit de manière indépendante depuis ses débuts, un peu façon Do It Yourself, et n’a pas vraiment cherché le succès : ils n’ont jamais signé pour un label, ni lancé de campagne marketing, ni même contracté avec la radio ou la presse, espérant que cette dernière s’intéresse à eux en temps voulu, lorsque qu’ils en seraient digne.

Mais cet état d’esprit revendicateur n’a pas toujours été facile pour le groupe français, les poussant parfois à se demander si les médias ne les boudaient pas pour cette raison. Lors de l’édition 2012 du Festival des Vieilles Charrues, par exemple, Dub Inc a été le seul groupe de tout le festival à ne pas être filmé, ni a avoir d’image d’eux sur le site web de l’événement. Pour quelle raison ? Cela reste un mystère. Et ce cas d’ignorance des médias envers le groupe n’a pas été le seul, loin de là.

Mais sans retour des médias, comment savoir s’ils avancent dans le bon sens ? Selon eux, peu importe. Quoi que dise ou pense la presse, ils sont satisfaits de leur productions et de leurs performances, et leur public également, cela ne fait aucun doute. Certes, l’aide des médias auraient pu accélérer leur ascension et les faire connaître d’un plus grand nombre, notamment à l’international. Mais d’un autre côté, l’absence de médiatisation, voire de sur-médiatisation, comme celle que vivent de nombreux autres artistes, a aussi permis aux Dub Inc de rester des plus sincères dans leur musique et leurs messages, et toujours aussi proche de leur public. Sans les médias, il est évident que le succès du groupe n’est dû qu’au fruit de leur dur labeur. Il est donc plus que mérité.

La proximité avec leur public : leur recette du succès

La notoriété du groupe ne venant pas de la presse, c’est donc uniquement leur énergie sur scène et leur proximité avec leur public lors de leurs concerts qui les a propulsé. En effet, avec un rapport direct avec leurs fans, sans l’intermédiaire des médias, les membres du groupe se félicitent aujourd’hui d’avoir conquis autant de cœurs uniquement par leurs performances aussi dynamiques qu’interactives.

C’est donc petit à petit, de manière très linéaire, que Dub Inc a su se forger un place au sein de la scène reggae française, faisant d’eux des artistes que l’on peut considérer comme underground, populaire, jusqu’à devenir aujourd’hui un groupe mythique, voire légendaire, aussi bien en France qu’à l’étranger. Quel autre groupe français indépendant a réussi à monter aussi haut ?

Discographie

  • Dub Incorporation 1.1 (1999)
  • Dub Incorporation 1.2 (2001)
  • Diversité (2003)
  • Dans le décor (2005)
  • Dub Inc Live (2006)
  • Afrikya (2008)
  • Hors Contrôle (2010)
  • Live à St-Etienne (2011)
  • No Doubt Riddim (2011)
  • Summer Mix (2013)
  • Paradise (2013)
  • Better Run Riddim (2015)
  • Paradise Tour : Live at l’Olympia (2015)
  • They want Riddim (2016)
  • Dub Inc Summer Mix (2016)
  • So What (2016)

The Rude Boy Story : un documentaire sincère

Sorti en 2013, le documentaire The Rude Boy Story retrace le parcours du célèbre groupe français, tant dans leurs succès que dans leurs difficultés. On y retrouve Bouchkour, Komlan et les autres membres du groupe dans leurs plus grands concerts et festivals, où l’interactivité et la proximité avec leur public est évidente. Laissez-les vous raconter leur histoire.

Dates à venir : tournée internationale 2018

Après une 6e date au Zénith de St-Etienne en janvier dernier, les Dub Inc profitent cet été de leur notoriété croissante au-delà des frontières de l’Hexagone pour proposer une tournée de concerts à l’étranger, notamment au Mexique, en Afrique et en Europe de l’Est. Il faudra donc prendre son mal en patience avant de les voir revenir jouer en France.

Laisser un commentaire