Découvrez le bandonéon, cet instrument trop méconnu

Bandonéon

Le bandonéon est un instrument injustement méconnu. Sa très grande ressemblance à l’accordéon le rend assez invisible auprès du grand public qui les confond souvent. Pourtant, les deux instruments diffèrent grandement, autant dans leur sonorité que dans leurs techniques de jeu, mais aussi dans leurs prix de vente neufs.

L’histoire du bandonéon

Le bandonéon est un instrument dont la technique de fabrication est complexe. Il n’a donc pas été inventé en un jour, mais il est le fruit de la longue et lente coopération de plusieurs inventeurs qui l’ont modifié et amélioré au fil des années. Résultat, il existe aujourd’hui une multitude de modèles différents venus de pays différents.

Le bandonéon est apparu pour la première fois en Allemagne quelques années avant le milieu du XIXe siècle. Dès sa première année de fabrication, 1834 probablement, il n’est pas un nouvel instrument, mais une amélioration d’un instrument allemand déjà existant : le concertina. L’objectif de ces améliorations était d’étendre la tessiture de l’instrument et de donner la possibilité de jouer dans toutes les tonalités.

L’instrument rencontre rapidement un grand succès et il sera amélioré tout au long du siècle qui suit. L’Europe centrale s’approprie l’instrument et l’incorpore à son folklore. Puis, l’immigration massive allemande vers l’Amérique du Sud va populariser l’instrument sur le continent où il va encore être modifié. Aujourd’hui, les modèles de bandonéons dépendent beaucoup de leur origine géographique.

Sonorité et style musical du bandonéon

Le bandonéon produit une sonorité typique et reconnaissable entre toutes. On distingue particulièrement le bruit de son soufflet entre deux harmonies. Ce bruit est tout à fait typique et il a été poétiquement baptisé « le soupir du bandonéon ». Les non-initiés auront tout de même du mal à faire la différence entre un bandonéon et un accordéon.

Au fil des migrations, des appropriations et des modifications de cet instrument, il s’est fondu dans de nombreux styles musicaux. On le retrouvait beaucoup dans la musique traditionnelle bavaroise il y a encore un siècle. En France, on le trouvait aussi très souvent, même s’il a été rapidement détrôné par l’accordéon.

Aujourd’hui, le bandonéon est surtout présent dans les musiques traditionnelles et folklorique de l’est de l’Europe, mais aussi beaucoup en Amérique du sud et, surtout, en Argentine dans les plus célèbres compositions de tango argentin. Le bandonéon est également utilisé par certains musiciens de jazz qui aiment explorer des sonorités nouvelles.

Modèles et techniques de jeu

Il existe deux grandes catégories de bandonéon. D’abord, il y a le modèle bi-sonore qui implique que l’instrument ne produit pas le même son selon que son soufflet est tiré ou poussé. C’est le modèle le plus répandu en Argentine. Puis, il y a le modèle uni-sonore, c’est-à-dire que le son est identique, peu importe le mouvement. Ce modèle se trouve surtout en Europe et en France.

Le fonctionnement d’un bandonéon est assez complexe, comme un accordéon. Différentes lames en bois ou en métal filtrent l’air qui entre et qui sort selon les mouvements du bandonéoniste. Avec les claviers, le musicien va jouer sur l’ouverture et la fermeture de ces lames pour produire des sons différents. Les claviers les plus courants ont 40 boutons pour la main droite et 33 pour la main gauche !

Le bandonéon permet donc au musicien de jouir d’une très grande expressivité. Non seulement il a accès à de très nombreuses harmonies et à 5 octaves différentes, mais le clavier n’est pas le seul moyen de jouer sur les sons. Effectivement, la taille et la souplesse du soufflet du bandonéon ont également une grande importance. Le soufflet permet alors une grande expressivité au musicien.

Où trouver un bandonéon neuf à vendre ?

Voilà sans doute le plus grand malheur des amateurs de bandonéon, mais il est quasiment impossible de trouver un modèle neuf à vendre dans le commerce aujourd’hui. L’instrument n’est plus vraiment à la mode et la fabrication de modèles neufs est quasiment à l’arrêt total en Europe. Il faudra donc toujours se tourner vers un modèle ancien et d’occasion. En Argentine, par exemple, il n’en restait que 2 000 en circulation en 2011 et un plan de sauvetage a été mis en place.

Cependant, même si les bandonéons sont de plus en plus rares, il ne faut pas se jeter sur le premier venu sans réfléchir. Avant d’en acheter un d’occasion, il faudra l’examiner de très près pour en déterminer l’état exact et les pièces à changer. Effectivement, il est presque toujours nécessaire de changer une pièce et, dans le cas des lames, cela dénature forcément le son d’origine de l’instrument.

Quel est le prix d’un bandonéon d’occasion ?

Évidemment, il peut y avoir de fortes variations d’un modèle à l’autre. Cependant, un modèle vendu au-dessous de 1 000 € est très probablement un modèle qu’il sera impossible de réparer. Il intéressera donc les collectionneurs, mais il sera impossible d’en jouer. Ensuite, il n’y a pas de limite quant au prix maximum et certains bandonéons de collection se vendent plus de 4 000 € !

Enfin, avant d’acheter un bandonéon d’occasion, en plus de repérer les réparations nécessaires, renseignez-vous sur le coût de ces réparations. Si les bandonéons sont rares, les pièces pour les réparer le sont également. Résultat, la réparation d’un bandonéon peut rapidement coûter plus cher que son prix d’achat.

Laisser un commentaire